1. AIYANNA, l’Aventure Commence.

Avant la création du blog, il y avait l’envie de voyager, et avant cela celle de déménager. Un soupçon avant, c’était l’arrivée d’Aiyanna dans notre cocon d’Amour.

Voici le début de notre histoire.

Aiyanna est notre chienne, une mini berger australienne absolument craquante (en toute objectivité !). Elle nous a rejoint en avril 2021 et son énergie est source de gaieté, de folie, de liberté ! C’est comme si elle nous donnait la permission de s’amuser, de défier les normes et donc de choisir une Vie en accord avec nos valeurs. Aussi subtilement que frivolement, elle a fait germer en nous la graine qui a permis la floraison de notre projet AIYANNA.

Si celui-ci porte son nom, c’est parce qu’en langue autochtone d’Amérique, ‘aiyanna’ signifie ‘l’épanouissement éternel’. C’est ce que tout un chacun recherche, c’est la raison de notre incarnation sur Terre : se réaliser pleinement à l’écoute de notre essence profonde.

Au fil des mois, la petite voix en nous qui murmurait de changer de Vie a commencé à devenir très forte jusqu’au point d’hurler dans le creux de notre Être. Un vide s’installait. Un besoin presque inéluctable de se libérer des carcans sociétaux, de briser les chaînes du système ‘métro, boulot, dodo’ dans lequel nous sommes tous en cuve depuis bien trop d’années (cf. article 3). Au départ, nous envisagions de déménager en Valais. Un canton ensoleillé où il y fait bon vivre.

Une manière de se connecter davantage à la nature, de profiter des plaisirs qu’offre la vie en montagne et envisager d’y établir le projet professionnel qui se dévoilait alors dans nos têtes. Nous ne faisons pas référence à ce blog, nous y reviendrons plus tard (post-it). La recherche d’un logement ne donnait aucun résultat. Même l’appartement qui répondait à tous les critères que nous avions manifestés ensemble ne faisait pas vibrer nos cœurs à l’unisson. Temps mort.

À l’évidence, cela sonnait faux. Ce n’était pas fluide, il y avait de la résistance. Et celle-ci provenait de nous. En parallèle à nos recherches, Gilbert émettait souvent l’idée de s’installer en Amérique du Nord. Changer de continent, changer de vie. Réaliser tous les possibles. Pourquoi pas ? L’idée était tentante, alléchante. Mais encore de la résistance. La peur de l’inconnu nous bloquait. Le mental s’inquiétait, alors que l’âme se projetait déjà ailleurs. Quelque part… plus loin que nous ne le pensions.

C’est un soir de janvier, lors d’une cérémonie de guérison guidée par une chamane-amie que nos âmes ont chanté la joie de partir en voyage. Grâce à la médecine du changa, une plante sacrée concoctée avec soin – ne pas consommer de psychotropes sans l’accompagnement d’une personne éligible, les portes des dimensions supérieures se sont ouvertes à nous. L’accès à notre Moi Supérieur était perceptible, délicat. Au-delà des peurs et autres blocages du mental, la réponse était là dans nos corps subtils depuis plusieurs mois : le voyage dans d’autres contrées, des sacs à dos comme unique sécurité matérielle.

À partir de cette cérémonie, le Valais sur lequel nous avions tiré un léger trait, s’était complétement effacé de notre mémoire. Direction l’Amérique du Sud !

Un boomerang dans le temps était saisissable : nous voulions nous rendre à cette destination en été 2019, alors que nous étions tous les deux en pleine phase de nuit noire de l’âme. Ce n’était pas encore le bon timing, tout se déroule au bon moment. Ukamao.

Une fois la décision prise, le vrai défi commence. Quels pays visiter ? Quand partir ? Remettre ou sous-louer l’appartement ? Voyager avec Aiyanna ou la laisser en Suisse ? …

Gilbert avait déjà démissionné de son travail en début janvier, son congé était effectif dès la fin du mois de mai. Marie était prête à libérer sa salle de soin dans son cabinet à Lausanne. Il suffisait d’officialiser la démarche. Quant à la suite professionnelle de nous deux au retour du voyage ? Nous verrons bien d’ici-là !

Revenons sur le post-it abordé plus haut. Parmi plusieurs idées envisagées, de la maison d’hôtes au centre de bien-être, nous avions à la base conceptualisé le site ‘aiyanna.art’ en tant que plateforme pour notre futur atelier de design. Gilbert, de métier très manuel (découvre son profil ici), est talentueux pour fabriquer des créations à partir de plans dessinés par ses soins. Marie, astrologue et guérisseuse, a une vision artistique et se passionne pour la décoration et le design (son profil par-). Une combinaison gagnante ! Cette orientation professionnelle reste encore en suspens et prendra forme à la suite du voyage. Entre temps, ce n’est qu’en avril 2022 soit deux mois à l’approche du départ, que l’idée furtive est apparue de lancer un journal de vie qui relate nos expériences lors du voyage. Et quoi de mieux qu’AIYANNA comme base de notre blog, ce nom qui représente exactement la fusion de nos univers respectifs et qui porte la vibration de ce qui nous tient à cœur de partager avec toi, avec vous.

C’est ainsi que le blog est né. Sans trop de pression ni de contraintes. Simplement le désir de cheminer en conscience et de transmettre plus loin les enseignements nés de la rencontre avec Soi en dehors de notre zone de confort, à la croisée des cultures et des populations de ce monde. Afin que toi aussi, tu puisses goûter au plaisir d’être Toi.

Merci de nous lire ♡ On se réjouit de continuer l’aventure avec toi !

Abonne-toi à nos différents réseaux pour suivre l’avancée du voyage 😉

Et pour faire ami-ami avec nous, plonge-toi dans la lecture de nos présentations respectives sur la page « À Propos » du site.

Marie & Gilbert.

Partager

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

+ d'aventure

0
Tu peux laisser un commentaire ;)x